27 juin 2014

Régime?... Quel régime?



           Récemment, je me suis dis qu'il est temps de réduire considérablement la dose de nourriture engloutie et donc de passer moins de bons moments dans la cuisine.

Oui, c'est bien le genre de décision que je prends quand je n'arrive plus a mettre mon jeans préféré -_- 

Mais comme d'habitude, j'ai du mal à me tenir loin des fourneaux.

Bah oui, il y a des anniversaires, des crémaillères, des pique-niques, des ...

Bref, il y a pas mal de bonnes excuses pour pouvoir préparer un gâteau ... ou deux :) 


       Le week-end dernier, j'ai voulu faire goûter a nos amis le gâteau au fromage blanc polonais.

Oui, les polonais font du fromage, eux aussi...

... et non, il n'y a pas que des cailloux la-bas! ( :p )


             Donc, pour pouvoir m'y mettre il fallait d'abord faire les courses au magasin polonais (vous pouvez acheter les ingrédients qu'il vous faut dans ce magasin).

Pourquoi le fromage blanc polonais?

Tout simplement parce qu'il a un goût et une texture particulière.
            Il est un peu acidulé, donc à vous d'estimer la quantité de sucre dans les diverses préparations... et comme il est assez compacte, il faut le hacher 2 ou 3 fois ou bien écraser avec une fourchette.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ingrédients pour la pâte sablé:

- 360g de farine
- 240g de beurre froid
- 150g de sucre glace
- 1 jaune d'oeuf 

Préparation de la pâte sablé: 

    Versez la farine et le sucre glace sur le plan de travail ou dans un grand bol. Rajoutez le beurre froid découpé en cubes et le jaune d'oeuf. Émiettez le beurre avec la farine en le frottant entre les mains et en l'écrasant entre les doigts. Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène, puis formez un rectangle, enrobez de film alimentaire et mettez le au frigo pendant 30 minutes... le temps de préparer la crème au fromage blanc.




Ingrédients pour la crème:

- 750g de fromage blanc 
- 1 verre (250ml) de sucre en poudre
- 3 sachets de sucre vanille
- 5 oeufs
- 1 c.à.s de poudre pour la préparation a "Budyn" à la vanille *

* Budyn est une poudre pour la préparation d'un dessert qui ressemble au flan. Il en existent des sucrés, mais aussi en version sans sucre. Vous pouvez utilisez les deux.



Préparation de la crème au fromage blanc


       Hachez le fromage blanc 2 fois dans une machine ou écrasez le bien avec une fourchette.



Rajoutez y les jaunes d'oeufs, le sucre en poudre, le sucre vanillé et la poudre "Budyn". Mélangez bien la préparation.













A part, battez les blancs d'oeufs en neige.
















Incorporez les délicatement à la préparation au fromage blanc en utilisant une spatule.




Préparation du gâteau:


Beurrez un moule rectangulaire (le mien a 25 sur 38 cm) et saupoudrez le de farine.

Étalez votre pâte sablé à l'aide d'un rouleau à pâtisseries (ou avec vos doigts) et placez le au fond du moule, puis versez dessus la préparation au fromage blanc et l'étalez bien en une couche uniforme.




Enfournez pendant 40 minutes à 180°C.

Vous pouvez le servir saupoudré de sucre glace ou accompagné d'un coulis de framboise ou même nappé de chocolat...













15 juin 2014

Happy Birthday to me!



         Aussi loin que je me souviens, en Pologne, les gâteaux d'anniversaires et de mariages étaient toujours fait avec une génoise et les crèmes diverses, surtout au beurre. J'adore la légèreté de la génoise, mais alors la crème au beurre, en général trop sucrée, m'écœure et m'empêche d'apprécier le gâteau. J'en ai fais une fois, pour un gâteau d'anniversaire et je n'ai pas aimé le résultat. Je reviens alors avec plaisir vers les crèmes légères et mousseuses à base de chantilly, soit avec la gélatine, soit avec du Mascarpone. Je ne mets pas trop de sucre, je les aromatise aux fruits ou à la vanille... voilà les crèmes qui se marient parfaitement avec la génoise.

         Je cherchais depuis longtemps une bonne recette de génoise, mais celles que j'ai fais jusque là ne me plaisaient pas, car trop desséchées ou trop "raplapla". 
Donc, quand j'ai testé la version trouvé sur le blog W mojej prywatnej kuchni, j'ai fini ma quête. 


J'ai trouvé la génoise idéale!



Pourquoi?

Et bien, parce que grâce a une manipulation étonnante, le gâteau ne perd pas de volume après la sortie du four et reste moelleux et léger, même après une nuit au frigo!

Oui, j'étais sceptique quand j'ai lu dans la recette qu'il fallait jeter le gâteau par terre (d'où son nom: "génoise jetée") immédiatement après l'avoir sorti du four.

Non, non, je ne suis pas folle!
Vous avez compris.
 Il faut se défouler sur ce pauvre gâteau pour qu'il soit parfait!



Récemment j'ai eu l'occasion de refaire un gâteau d'anniversaire... pour moi même.
J'ai voulu me faire plaisir et le faire avec une note fruitée et fraîche.
J'ai choisie donc les fraises et la mousse au Mascarpone à la vanille... et c'était vraiment une très bonne idée.

Aérien, moelleux, frais, fruité et pas trop sucré... tout ce que j'aime.

Bon, ok j'arrête de me lancer les fleurs, j'ai commis une erreur en calculant mal les quantités d'ingrédients pour ma crème (en voulant en faire plus), car elle n'était pas assez épaisse. 
De toute façon, ce n'était pas la peine d'en faire plus, car la quantité habituelle aurait suffit.

Mais bon, le mal est fait.
Je m'en souviendrai la prochaine fois!



Bon, malgré ça, mon gâteau bidouillé a été apprécié et j'ai eu a peine quelques minutes pour prendre en photo cette dernière petite part, avant que Monsieur N ne la dévore!



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La génoise

Ingrédients (pour le moule de 20-22 cm ø) :

5 oeufs
3/4 de verre (250ml) de sucre en poudre
3/4 de verre (250ml) de farine
1/4 de verre (250ml) de fécule de pomme de terre 

Préparation:

          Tapissez le fond du moule ovale d'une feuille de papier de cuisson, mais ne mettez ni beurre, ni papier de cuisson sur les bords.
Préchauffez votre four à 160°-170°C.
Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Battez les blancs en neige et presque à la fin commencez à verser petit à petit le sucre. Puis baissez la puissance du mixeur et rajoutez un à un les jaunes d'oeufs à votre préparation. A part, mélangez la farine et la fécule et tamisez les avant de les verser petit à petit dans la pâte, arrêtez le mixeur et mélangez le tout délicatement avec une spatule. Dès que l'appareil est homogène, versez-le dans le moule et enfournez pendant 30-40 minutes à mi hauteur de votre four. Au bout de 30 minutes, vous pouvez vérifier avec un cure dent si le gâteau est cuit. Si le cure dent ressort sec, vous pouvez alors sortir le gâteau du four. C'est à ce moment là que vous devez prendre le moule dans vos mains, tenir droit à hauteur d'environ 60 cm du sol et le lâcher pour qu'il tombe droit par terre. C'est à ce moment-là que les bulles d'air emprisonnées dans le gâteaux vont se libérer instantanément et ce qui fera que le gâteau ne va pas retomber. 
Laissez le refroidir complètement avant de le démouler. Séparez les bord du gâteau du moule avec un  couteau, sortez-le et enlevez le papier cuisson collé dessous. Découpez-le en trois tranches de la même épaisseur.

La garniture:

Ingredients:

- 2-3 barquettes des fraises fraîches
- 750g de Mascarpone
- 4 c.à.s de sucre en poudre
- 4 sachets de sucre vanillé
- 25cl de crème liquide entière


Préparation:

- Mixez 1/4 de fraises avec le sucre et enlevez les graines à l'aide d'un passoire. Votre coulis est prêt! 

- Quelques heures avant le montage, préparez la crème au Mascarpone selon la recette que vous trouverez ici et gardez-la au frigo.

- Découpez 2/4 de fraises en petites tranches.

Commencez par la tranche supérieure de la génoise en la posant sur un plat, la partie inférieure vers le haut, imbibez la surface du coulis, disposez la moitié des fraises en tranches dessus et couvrez avec 1/3 de la crème. Couvrez avec la deuxième tranche de génoise et répétez l'opération. Couvrez avec la 3e tranche, coté inférieur vers le haut, versez dessus la crème et disposez les fraises entières au milieu pour décorer le gâteau. 
Vous pouvez, aussi bien, garder la tranche supérieur de la génoise pour le dessus, ou couvrir le gâteau entièrement avec la mousse au Mascarpone... 


Improvisez et faites vous plaisir!









Ma caverne d'Alibaba!


        
Bon, il est temps de vous parler un peu des produits polonais, parce que je partage les recettes avec les ingrédients typiques de mon pays d'origine et vous devez me prendre pour une folle.

Je vous rassure tout de suite, vous pouvez trouvez en France les ingrédients que j'utilise dans mes préparations! 

Oui, c'est peut-être plus facile pour ceux qui habitent les villes plus importantes, mais il est possible aussi, de commander les produits et de les recevoir chez vous.

Il y a plusieurs magasins polonais à Paris, mais mon préféré c'est la boutique: La petite Pologne
 ... qui fait aussi la vente en ligne. 

Vous y trouverez, entre autres, la gélatine en poudre pour la panna cotta ou le saucisson pour la préparation de la purée de pommes de terre à l'ancienne, mais aussi pleins de trésors de notre alimentation. 

Sur ce, je vous laisse découvrir cet endroit et qui sait, peut-être vous allez succomber à quelques tentations.

 Je reviens bientôt avec de nouvelles aventures culinaires.








Le retour aux sources...


        Depuis quelques années, en Pologne, on observe la mode du goût simple de la compagne. Des restaurants décorés comme des maisons des campagnards ou des montagnards d'antan apparaissent un peu partout pour le plus grand bonheur de polonais, mais aussi des touristes du monde entier, car on peut y manger des plats traditionnels, comme "barszcz z krokietami" ( la soupe de betteraves rouges accompagnés de rouleaux de crêpes panés et farcis avec la viande, le choux fermenté ou les champignons de paris), "pierogi" (les raviolis à la viande, au choux fermenté ou encore à la purée de pomme de terre au fromage blanc) ... ou encore "ziemniaki z kwasnym mlekiem" (la purée de pommes de terre avec le saucisson en morceaux cuit à part avec de l'oignon dans un peu d'huile de tournesol et accompagné du lait fermenté nature).

        Ce dernier fut jadis un plat de fêtes, servi chez les gens pauvres, puis avec le temps, il est devenu plus populaire et il apparaissait de plus en plus souvent sur les tables des polonais. 
Aujourd'hui, avec cette mode de retour à la simplicité, on en consomme très souvent, car c'est un plat simple, savoureux ... et surtout, pas cher! 

          Je le prépare de la même façon que ma maman le fait pour nous depuis toujours, mais  on le fait aussi sous d'autres formes... par exemple, on fait cuire dans l'eau salée les petites pommes de terre nouvelles en entier et on les sert avec un peu de saucisse et d'oignons cuits à part dans un peu d'huile de tournesol ou avec du bacon à la place du saucisson... ou encore avec du beurre fondu et de l'aneth frais... hmmmm voilà un bon goût de printemps.

Oui, les pommes de terres sont bourratifs et oui, le saucisson dans l'huile c'est le pire ennemi de notre régime, mais le lait fermenté apporte non seulement la petite touche de fraîcheur, mais il aide aussi à la digestion.

Bon ok, je ne vous dit pas d'en manger tous les jours non plus, hein!




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ingrédients:

1 kg de pommes de terre*
3-4 petits oignons nouveaux*
quelques tranches de saucisson* (j'ai utilisé le saucisson polonais que vous pouvez trouver ici, mais vous pouvez acheter le saucisson à l'ail)
l'huile de tournesol pour la cuisson
lait fermenté
du sel pour la cuisson des pommes de terre*

*Les quantités des ingrédients dépendent de vos goûts

Préparation: 

Épluchez les pommes de terre, mettez-les dans une casserole et couvrez avec de l'eau froide. Salez et faite cuire jusqu'à ce qu'elles soient tendres. A part, coupez le saucisson et les oignons en petits dés et faites les dorer sur une poile avec un peu d'huile de tournesol. Commencez par la cuisson du saucisson à feu vif et dès qu'il est doré, rajoutez les oignons et faites cuire le tout en mélangeant souvent pendant 1 ou 2 minutes à feu doux, en faisant attention à ne pas brûler les oignons. Une fois que c'est prêt et que les pommes de terres sont cuites, sortez-les de l'eau et réduisez-les en purée à l'aide d'un presse pomme de terre, puis versez dessus la préparation saucisson-oignons et mélangez bien le tout. Coupez la ciboule en fines tranches et versez aussi sur les pommes de terre. Servez ce plat aussitôt en l'accompagnant d'un verre de lait fermenté bien frais.

Smacznego!*









*Bon appétit! 











9 juin 2014

Le goût de mon enfance...



                  J'aime beaucoup faire mes courses au marché en été... m'émerveiller devant la multitude de couleurs et d'arômes... remplir mon panier avec les fruits frais que je peux ensuite déguster sous différentes formes et faire ainsi le plein d'énergie.  

Les pêches... les nectarines... les melons... les abricots... les cerises... 

Hmmmmm que du bonheur!




                Nous avons donc mangés les fruits frais, en koktail ou dans un gâteau, mais j'en ai acheté tellement qu'il m'en restent encore et comme, par exemple les cerises, sont assez fragiles, j'avais peur qu'elles ne tiennent pas un jour de plus. J'en ai donc fais le "kompot". 

Oui, oui, je sais que vous vous demandez pourquoi j'écris mal, mais pas de panique! 

Je vous assure que je n'ai pas fais de fautes, c'est tout simplement un mot polonais. 

Je ne peux pas le traduire en disant compote, car ce mot n'a pas la même signification, en France il décrit  une purée de fruits, en Pologne une boisson à base de fruits.

On le boit pour accompagner un repas ou tout simplement pour se désaltérer tout au long de la journée... surtout en été. 

Souvenirs d'enfance...

Il faut que j'en fasse plus souvent!



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ingrédients:

fruits de votre choix
eau
sucre

Préparation:

Lavez, épluchez et découpez (s'il faut) les fruits que vous avez choisis. Mettez les dans une casserole et versez dessus de l'eau froide (la quantité dépend de vos goûts,  plus il y aura de fruits, plus le goût sera intense, mais il faut mettre dans une casserole environ 2/3 d'eau sur 1/3 de fruits). Portez le tout à l'ébullition, baissez le feu et faites cuire encore quelques minutes. Eteignez le feu, versez le sucre (aussi selon vos goûts, mais attention à ne pas en verser beaucoup en une seule fois, je vous conseille d'y rajouter un peu à la fois, mélanger la boisson et goûter avant de rajouter une autre dose. 

C'est prêt! 

Cette boisson se consomme aussi bien chaude que froide.
















7 juin 2014

L'été... mon rêve...



       Nous sommes en début du mois de Juin et j'ai l'impression que c'est la fin d'automne... il fait gris la plupart du temps et il ne fait pas chaud... et pourtant c'est l'été!

Ce bordel climatique me rend folle!

      Depuis quelques années nous avons le droit aux hivers doux et aux étés gris, pluvieux et frais, alors c'est un peu normale que je rêve de partir au soleil... de voir la mer... de me balader sur la plage... hmmmmm -_-

      Il y a de quoi déprimer, mais je ne me laisse pas faire, j'essaie de me remonter le morale comme je peux et comme je suis une grande fan de glaces, j'en consomme pas mal en ce moment, surtout quand une rare journée ensoleillé arrive. Oui, je sais, ce n'est pas bien pour mon corps, mais si je dois choisir entre ma santé mentale et une taille en plus, mon choix est vite fait! 

      J'ai acheté donc un livre de recettes "500 glaces & sorbets", mais je serai franche avec vous, sans la machine à glaces, c'est assez fastidieux... donc, en attendant, j'ai acheté les formes à popsicles... ou comme on dit ici - les esquimaux. Oui, oui, vous me direz que je peux aussi bien utiliser les gobelets en plastique, mais c'est tellement plus mignon et pratique... et pas cher, que je n'ai pas pu me retenir. 
Ensuite, il me fallait une recette et là, ma surprise fut grande quand j'ai vu la multitude des idées... 

Laquelle choisir? 

J'ai envie de tester presque toutes, mais j'ai fini par me résigner et commencer par une touche exotique... le café vietnamien...

Kesako?

Et bien, c'est simple, c'est du café avec du lait concentré ... très apprécié au Vietnam, il parait.

Bon, d'accord, j'ai modifié légèrement la recette en remplacent un esspresso par du café soluble qui est plus doux et j'ai rajouté du lait et de la crème liquide, car la préparation était trop sucré pour moi.

Le résultat? 

C'est une tuerie!

Bon, ok, c'est juste mon avis, mais Monsieur N a aimé, donc je pense que ça pourrait vous plaire aussi ... surtout quand il fait aussi beau et chaud qu'aujourd'hui.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ingrédients:

4 c à c de café soluble (j'ai utilisé Nescafé)
1 et 2/4 verre d'eau bouillante * 
3/4 de verre de crème liquide 30% *
2/4 de verre de lait*
397g, soit une boite de lait concentré sucré (j'ai utilisé le lait Nestlé) 


*(1 verre = 250ml)


Préparation:

Faites bouillir l'eau, verser dans un bol et rajoutez le café. Mélangez bien et attendez qu'il refroidisse. Ensuite, versez tous les ingrédients dans la carafe du blender, mixez juste quelques secondes. Si vous n'avez pas de blender, pas de panique, il suffit juste de bien mélanger tous les ingrédients avec un fouet ou une spatule. Quand la préparation est bien homogène, versez la dans les moules ou dans les gobelets en plastique (n'oubliez pas les bâtonnets!) et laissez au congélateur pendant la nuit.
Pour sortir la glace du moule, plongez la dans un grand verre remplit d'eau chaude pendant quelque 15-20 secondes, puis tirez doucement sur le bâtonnet pour sortir la glace. Si vous n'y arrivez pas, ne forcez pas, plongez la glace encore quelques secondes dans l'eau chaude.... et régalez-vous!